Ouest-Paléo
Ouest-Paléo

Les articles Ouest-Paléo

Le Muséum d'Histoire Naturelle de La Rochelle

Par Aurélien Morhain
Le Muséum de La Rochelle, côté jardin botannique.

Historique.

C'est le 16 août 1782, par testament, que Clément Lafaille (contrôleur ordinaire des guerres, avocat au parlement de Toulouse), membre de la Société  Royale des Belles Lettres, Arts et Sciences de La Rochelle, lègue tous ses livres, (un millier de volumes), ses collections et leurs meubles de rangement à la ville de La Rochelle. Cette date signe alors l'acte de naissance du premier Museum d'histoire naturelle et de sa bibliothèque scientifique. M. Lafaille avait, tout au long de sa vie, rassemblé dans ce cabinet, de très nombreux objets et organismes naturalisés ou fossiles, qu'il avait préparés lui-même pour la plupart. Jean-Louis Alléon Dulac, (naturaliste français), à la fin du XVIIIe siècle, disait de ce cabinet:"... où le choix, l'abondance et la variété presque infinie des curiosités naturelles satisfont tous les amateurs pour qui il est toujours ouvert." Grâce à l'action de l'Académie Royale de La Rochelle, puis de celle de la Société des Sciences, ce cabinet, composé de mobilier rare, de vitrines à panneaux de bois sculptés, nous sont parvenus dans leur intégralité. Le cabinet Lafaille est actuellement le dernier cabinet de ce type conservé dans son état originel en France.

Le cabinet d'histoire naturelle de C. Lafaille. MHN de La Rochelle

A côté de ce muséum, un second est créé pour accueillir les collections de la Société des Sciences Naturelles de Charente-Maritime, (institution créée en 1836 sous l'impulsion de Charles Marie Dessalines d'Orbigny et de Louis Benjamin Fleuriau de Bellevue), qui rassemble principalement des passionnés de géologie et de paléontologie. Ce Muséum s'enrichit progressivement de nouveaux spécimens au fur et à mesure des excursions géologiques de la SSNCM. Les deux museums vont connître un développement  rapide grâce à de nombreux dons et des collections d'illustres navigateurs, naturalistes et collectionneurs locaux. Parmi ceux-ci il convient de citer :

- Aimé Benjamin Fleuriau de Bellevue (1709-1787), (homme d’affaires et naturaliste rochelais qui fonda le Muséum de La Rochelle sur le leg de C. Lafaille).

 

- Louis Antoine de Bougainville, (1729-1811), (dont les voyages à but naturaliste ont permis la constitution d'une grande collection sur l'Océanie).

 

- Louis Benjamin Fleuriau de Bellevue (1761-1852), (géologue et naturaliste rochelais qui en 1836, dote le Museum d'une Société des Sciences Naturelles de la Charente-inférieure).

 

 

Consultez ci-après notre article consacré au naturaliste rochelais du XVIIIe siècle Louis Benjamin Fleuriau de Bellevue : cliquez ici.

- Charles-Marie Dessalines d'Orbigny, (1770-1856), (maire de la ville et passionné par la nature, qui fonda le musem aux côté de A.B.Fleuriau, qui en fut le conservateur et qui léga l'intégralité de ses collections au Muséum à sa mort).

 

- Alcide Dessalines d'Orbigny, (1802-1857), (fils du précédent ; inventeur de la micropaléontologie et pionnier de la Paléontologie des invertébrés et dont les nombreux échantillons fossiles (qu'il récolta durant de nombreuses années), vinrent enrichir les collections du MHN de La Rochelle et du MNHN de Paris).

 

 

Consultez ci-après notre article consacré au naturaliste rochelais du XIXe siècle Alcide Dessalines d'Orbigny : cliquez ici.

- Aimé Bonpland, (1773-1858), (naturaliste rochelais désigné pour accompagner la seconde expédition de Louis Antoine de Bougainville).

 

- Jules Dumont d'Urville, (explorateur français, dont une belle collections d'objets, qu'il a ramené de ses voyages, font partie des collections du Museum).

 

- Charles-Edouard Eugène Beltrémieux, (1825-1897), (homme d’affaires, homme politique, naturaliste et maire de La Rochelle, président de la Société des Sciences Naturelles de la Charente-inférieure, et qui sera l’un des plus importants conservateurs du Museum).

 

 

Consultez ci-après notre article consacré au naturaliste rochelais du XIXe siècle Charles-Édouard Eugène Beltrémieux : cliquez ici.

- Charles Basset, (membre de la Société des Sciences Naturelles de la Charente-inférieure, qui a œuvré à la conservation et à la préparation des collections de paléontologie).

 

- Gérôme Duval-Laguierce (Commandant du Génie à La Rochelle, commandant  de l’école réglementaire de Montpellier, membre de la Société des Sciences Naturelles de la Charente-inférieure, qui a publié de nombreuses notes sur des excursions géologiques faites dans le département).

Coquilles fossiles du Tertiaire des Bassins de Paris et d'Aquitaine ; Coll. du MHN de La Rochelle

Peu à peu la Société des Sciences de La Rochelle se fait connaître par des publications, puis par des échanges nationaux et internationaux. Parmi ses membres, un certain Emile Combes qui, en 1872, introduit la science toute nouvelle de la Préhistoire à La Rochelle. Le muséum est ainsi, 10 ans plus tard, le premier à présenter une exposition sur la préhistoire en France. On mentionnera enfin Claude Émile Bayle, célèbre naturaliste, né à La Rochelle et grand ami d'Alcide d'Orbigny, (qui joua notamment un rôle lors de la création de la Société des Sciences Naturelles de Charente-Inférieure en 1835...)

 

En 1895 après de nombreuses vicissitudes, les muséums Fleuriau et Lafaille fusionnent finalement pour aboutir à l'ouverture du plus important muséum d'histoire naturelle de province.  Remercions ici l'ensemble des membres passionnés de la SSNCM, qui ont permis à ces collections et à ce bel hôtel de la rue Albert 1ier de garder toute leur intégrité.

Collections ornithologiques, MHN de La Rochelle.

Hormis le fait d'apporter un regard complet sur les différents domaines des sciences naturelles, (zoologie, minéralogie, paléontologie, botanique, ethnologie et préhistoire), l'attrait de ce museum réside dans l'intérêt historique de certaines pièces rares tels que la girafe Zarafa, donnée au roi Charles X, ou l'orang-outang offert à l' Impératrice Joséphine, objets rapportés par les grands navigateurs Bougainville (à la fin du XVIIIème siècle) et par Dumont d'Urville (au début du XIXème siècle). (Les collections américaines de La Rochelle sont parmi les plus importantes de France).

Retrouvez ci-dessous un album-photos consacré aux mollusques fossiles.

Restés dans l'intimité des réserves du muséum depuis 1997, date du début des travaux de restauration et de transformation, ce sont plus de 100 000 objets qui sont désormais exposés ou attendent patiemment de l'être dans cet hôtel particulier du XVIIIe siècle. De nouvelles salles de conférence, de projection, de pédagogie permettent de dynamiser et de rendre accessible au plus grand nombre les expositions et colloques sur le thème des sciences naturelles. En tout il s'agit de 3000 m² de surface d'exposition répartis sur 5 niveaux. Deux thèmes principaux : l'histoire naturelle et l'ethnologie. 10 ans de travaux ont donc été nécessaires afin de redonner au plus important muséum d'histoire naturelle de province toute sa superbe.

 

Section géologie et Paléontologie.

Retrouvez ci-dessous un album-photos consacré aux échinodermes fossiles.

C'est au sous-sol du musée, dans une grande salle voutée à l'éclairage tamisé, que les collections de paléontologie sont exposées au public. Celles-ci regroupent majoritairement des échantillons issus du sous-sol local, permettant de mettre en lumière la richesse géologique de la région. Parmi les fossiles locaux exposés, on relève la présence de quelques spécimens d'ammonites issus du Jurassique supérieur de la région notamment, ainsi que quelques restes de vertébrés marins du Kimméridgien local, (cf albums-photos).

Retrouvez ci-dessous un album-photos consacré aux vertébrés fossiles.

Mais ce qui fait surtout l'attrait de ces collections ce sont les échinodermes fossiles, dont une belle série est exposée : on retrouve bien sûr les superbes échinides, encrines et étoiles de mer  du Kimméridgien inférieur des gisements mondialement connus, de la Pointe du Chay et des Chirats ; mais aussi de superbes échinides  du Kimméridgien inférieur de l'ancienne falaise de Châtelaillon ; sans oublier la faune d'échinodermes du Cénomanien de la côte de Port des Barques et de l'île Madame par exemple...

Retrouvez ci-dessous un album-photos consacré aux céphalopodes fossiles.

Ces fossiles ont été découverts par les grands voyageurs et naturalistes du XIXe siècle parmi lesquels Charles Édouard Beltrémieux ou le célèbre Alcide d'Orbigny. Ce dernier avait, dès son plus jeune âge, amassé une exceptionnelle collection de fossiles. Cet homme, au destin singulier, dont la première partie de sa vie se déroule à La Rochelle, est considéré comme l'un des pionniers de la paléontologie des invertébréset de la biostratigraphie moderne; et comme l'inventeur de la micropaléontologie. (Pour plus de détail sur ce naturaliste local, cliquer ici : Biographie d'Alcide D'Orbigny).

Apiocrinites royssianus, découvert et figuré par Alcide d'Orbigny

Ci-dessus : Coll. du MHN de La Rochelle. Ce spécimen complet d'Apiocrinites royssianus est un composite réalisé par A. d'Orbigny en 1847. La représentation à gauche figure dans le tome 2 de son "Cours élémentaire de paléontologie et de géologie stratigraphiques".

Vous l'aurez compris, les spécimens exposés au public dans cette salle sont tout à fait passionnant et méritent le détour, pour tout amateur de paléontologie des invertébrés marins. Cependant, on regrettera l'éclairage indirect insuffisant pour apprécier pleinement ces collections. Nous regrettons également que si peu d'échantillons soient présentés lorsqu'on sait l'ampleur et la qualité des spécimens conservés en réserve.

 

Entre espaces conservés à l'identique et rénovés, les magnifiques collections du muséum vous attendent 28 rue Albert 1ier à La Rochelle.

Horaires d’ouverture :

 

 Jusqu'au 31 mars : du mardi au vendredi de 10h à 18h. Samedi 10h à 21h. Dimanche et jours fériés de 10h à 18h.

 

Du 1er avril au 30 septembre : du mardi au vendredi de 10h à 19h. Samedi 10h à 21h. Dimanche et jours fériés de 10h à 19h.

 

Tarifs : 

 

Individuels adultes : 4€

Moins de 18 ans, étudiants, Rmistes et chômeurs : gratuit

Groupes (+ de 10 personnes)
Familles nombreuses et séniors : 3€

Billet groupé pour les musées municipaux : 8 € (valable un mois). Carte pass intermusées : 10€

 Gratuit tous les 1ers dimanches du mois d'octobre à mars

Les albums-photos à la une !

Le Burdigalien inférieur de Gironde

 

Album 1

 

Album 2


Le MHN de La Rochelle

 

Article + Album


Le gisement paléontologique d'Angeac

 

Article + Album

Le MNHN de Paris

 

Article + Album


Une manifestation, une exposition, une publication, une découverte en rapport avec la paléontologie et les Charentes ?     Envoyez nous vos communiqués à :

Devenez acteur de ce site-web !

Vous êtes passionné de paléontologie ? Vous avez écrit un article sur la paléontologie des Charentes et vous ne savez pas où le publier ? Devenez acteur de ce site-web en nous proposant vos articles !